Route des Abbayes et Monuments du Haut Poitou

Route des Abbayes et Monuments du Haut Poitou


Abbaye du Pin


86190 Béruges
Tél : 05 49 03 46 58
www.abbayedupin.com

L'Abbaye Notre Dame du Pin est propriété de la Maison Tardivon depuis avril 2011.

En ce moment en France...

Crime au château de Meillant

Du 19/07/2019 au 01/08/2019

Château de Meillant

2 soirées le 19 juillet et le 1er août
Humour, suspense et comédie,2 heures d’émotion garantie en soirée au cours d’une visite où vous découvrez un crime et devez trouver le coupable. Tarifs 20€ et 16€ réservation obligatoire 
Possibilité dîner et nuitée à proximité du lieu de crime, à partir de 95 € par personne

Crime au Château de Peufeilhoux

Du 23/07/2019 au 24/07/2019

Château de Peufeilhoux

23 et 24 juillet, 22 et 23 octobre 2019
Accompagnés des propriétaires du château, soyez témoins d'un crime et menez l'enquête. Réservation obligatoire

Crime au Château

Du 07/08/2019 au 08/08/2019

Château de La Verrerie

Humour, suspense et comédie vous attendent dans un lieu magique où un crime sera découvert et devra être résolu par vous en interrogeant les suspects. 2 heures d'émotion garantie. Tarifs 20 € et 16 €
réservation obligatoire




>Tous les évènements

Située sur les bords de la Boivre, à 16 km à l'ouest de Poitiers, au creux d'un vallon d'où surgit la source Saint Marc, l'Abbaye du Pin a été fondée en 1120 ; elle sera rattachée à l'ordre de Citeaux en 1163, sur l'initiative de l'évêque de Poitiers. Sa construction en ce lieu se fera selon l'esprit cistercien : sobriété, équilibre des volumes et des proportions, un style sans luxe fait de rigueur et d'abstraction.
L'abbatiale date de cette époque et du début du XIII° siècle.

Pendant les guerres de religion, alors que la ville de Poitiers est assiégée en 1569, l'Abbaye du Pin est brûlée et, en 1573 l'abbé réclame au roi l'autorisation de vendre des terres pour reconstruire l'Abbaye.
En 1649, l'Abbaye est de nouveau restaurée ; c'est de cette époque que datent les bâtiments actuels. Avec ces remaniements, le chœur et le transept disparaissent. On ne connait pas la date de la disparition du cloître qui, à l'origine, était très certainement en bois.

En 1942, la paroisse d'Asnières - prés de Paris - achète les anciens bâtiments abbatiaux pour y établir un centre de vacances.

Plan du site|Liens utiles|Mentions légales|Contact